Chapitre précédent : 3. Dédicace




4. Préface


La raison de l'existence de cette étude :

Enterrer au plus profond de soi ce qui a été très mal vécu, est un système
d'autodéfense naturel. Cela porte le nom d'amnésie traumatique.
Ce procédé est identique pour les victimes de viol, afin de survivre.

La vie passe, mais parfois intervient un élément déclencheur, un "trigger ".
Tout revient en surface avec une violence inouïe, une bombe, une émotion ingérable.
Une deuxième catastrophe avec au bout : le paiement d'une addition de tout ce qui
a mal été vécu : un véritable raz de marée, un cataclysme émotionnel ingérable.

J'ai risqué de mourir plusieurs fois à cause de la médecine scolaire, une fois à 16 ans,
avec les mauvais traitements, les conséquences de dénonciation de la médecine scolaire
et également plus tard du fait du déclenchement du redoutable syndrome de stress post
traumatique.


Les années étant passée, on est adulte, mais tout revient à la surface, on se souvient
du moindre détail, des mauvais traitements imposés, la douleur, des paroles, des odeurs,
des ambiances, des endroits.


En opérant un état des lieux sur l'avancement de la protection des enfants, on se
rend compte sur les forums qu' une partie a bien évoluée, mais des zones subsistent
où l'on continue des pratiques traumatisantes, de mauvaises habitudes,
doublés d'un manque de communication en matière sexuelle.

Après un tour d'horizon sur différents forums:

Des centaines de jeunes anxieux n'ayant qu'une confiance limitée en leurs parents, n'ont
pas d'information, ou ne l'ont pas eue à l'école et sont parfois en détresse, la nuit...
sur le net. Parfois surviennent des appels au secours...

Avec mon expérience : testicule ascenseur, phimosis très sévère jusque 16 ans, 2
paraphimosis à 16 ans, 2 ruptures de frein espacées de 6 mois à 24 ans, biopsie des
testicules à 26 ans, lichen scléreux atrophique du prépuce à 35 ans, candida albican,
j'ai répondu à certains jeunes, puis commencé des recherches sur ces thèmes dans le
monde occidental : des centaines d' heures de recherches sur des sites professionnels,
des témoignages, des archives de facultés, le tout pour pouvoir envoyer des "informations
rapides" à qui en avait besoin.
C'est ainsi qu'au fil des semaines, des mois, j'ai constitué une « banque d'informations
rapides »
Plusieurs internautes m'ont demandé de collecter ces "informations rapides" pour en faire
un livre.


J'ai découvert également un monde INTACTIVISTE, où des bénévoles de plusieurs pays
consacrent énormément de temps et d'énergie pour éradiquer les mutilations sexuelles
sur les mineurs et parfois aussi pour informer les parents, des personnes formidables,
avec l'aide également de certains rares médecins qui prônent la défense de l'intégrité
physique des enfants et des jeunes.
Plusieurs de ces bénévoles sont devenus des amis.

Au début, en 30 mois, j'ai envoyé des informations partielles dans la francophonie à
plus de 105 000 personnes, des jeunes Français, des Belges, Suisses, Luxembourgeois,
Canadiens, Libanais, Algériens... et effectué des recherches en éventail autour du sujet
dans différents pays occidentaux (France, Belgique, Usa, Canada, Autriche, pays nordiques,
Angleterre, Afrique, Japon, Suisse, Allemagne, Russie, Italie...).

Beaucoup de remerciements aussi, dont sept "remerciements éternels " ce qui est
particulièrement rare.
Hors coaching des jeunes, je n'ai jamais eu ce genre de remerciements (même lors d'une
récupération d'un enfant en train de se noyer),

un pour une circoncision non nécessaire, annulée "in extremis " (phimosis résorbé par
auto kinésithérapie et masturbations dites "furieuses " -nous y reviendrons dans les
méthodes naturelles).

Trois pour des fissures sur le prépuce (fissures résorbées). Ce post a valu plus de
70 000 lectures les 30 mois premiers mois et de nombreux mails privés.


Un pour une circoncision proposée par 3 urologues différents, phimosis résorbé par auto
kinésithérapie et dispositif Phimocure (l'auto kinésithérapie était suffisante), mais,
en fait, ce dispositif Phimocure, bien que très efficace, a surtout procuré un soutient
psychologique supplémentaire, par le fait de savoir qu' une firme et des spécialistes
avaient développé et breveté un système pour résorber les phimosis.

Un Anglais, qui, ne voulant pas se faire opérer, croyait que sa vie sexuelle était
condamnée avant de l'avoir commencé.


Un qui avait reçu du coaching, et qui a terminé sa progression de dilatation de prépuce
par les méthodes naturelles, avec un résultat rassurant.

Ceux qui vont le plus manquer d'information pour les garçons, ce sont les enfants issus
de famille monoparentales, élevés par une mère et sans référence ou présence
masculine ;


Ce livre n'a pas pour but de se substituer aux médecins mais procure quelques
informations simples qu'un père ou une mère pourrait donner, afin de rassurer et informer
un fils inquiet
.

Ce livre aurait pu traiter simplement des inquiétudes sexuelles, mais plusieurs personnes :
mamans, jeunes garçons et filles, adultes masculins, collègues ont voulu qu'il explique
également ceci : Une partie des médecins scolaires salit la profession de docteur en
médecine par avec des pratiques de vétérinaires, des gestes inadaptés


Des attouchements soigneusement occultés, sous couvert du secret médical, la culpabilité
et la honte de leurs victimes ont engendré des traumatismes psychologiques grave, de la
colère, poussant certains jusqu'au désir de se suicider.

Mon père n'a pas su me communiquer les informations indispensables qui m'ont
cruellement manquées, j'ai voulu racheter sa faute en écrivant ceci... pour les autres :

Pour ne pas choquer, dans ce livre, il n'y aura pas de photos de personnes, mais plutôt
mes croquis qui ont une connotation moins crue, plus douce.

Chapitre suivant : 5. Chapitres