Chapitre précédent : 5. Chapitres




6. Explications simples, spécial maman


Demande d'information le 23/02/2016 (texte original Cindy):

Mon fils a un phimosis depuis sa naissance. il a 2,5 ans maintenant
Il est trop petit pour se décalotter tout seul et moi je ne lui ai jamais fait. Mon médecin m'a dit
que la seule possibilité était l'intervention chirurgicale mais aujourd'hui j'ai vu sa remplaçante.

Elle m'a donné une autre version que avec une crème j arriverais à le décalotter et que la chirurgie
n'avait pas lieu d'être. Mais comment puis je faire cette manipulation avec douceur pour ne pas le
faire mal. il a un sexe plutôt conséquent et son gland est assez gros et l'espace est assez petit.
Merci pour ton aide!

Bonjour Cindy

Une première parenthèse : la nature met des dispositifs naturels pour préserver, protéger un organisme :

Plusieurs organes sont en double, parfois des doubles sécurités :
2 yeux, 2 poumons, 2 oreilles...
Mais pour protéger le système urinaire des germes dus aux selles par exemple, chez la fille, il y a
les grandes lèvres, et les petites lèvres.
On constate que dès que l'on dépasse le vagin, la longueur des petites lèvres double pour avoir une
double protection depuis le début de l'urètre jusqu'au clitoris.

Chez le garçon, c'est la même chose, il possède un prépuce , mais il y a également une extrémité
resserrée (le phimosis) qui empêche que le gland ne se découvre et mette en contact le méat urinaire
masculin avec ses selles.
Le phimosis constitue la double protection, il est normal et est présent chez tous les bébés.
Un phimosis n'est donc pas une anomalie ni un accident ! C'est un dispositif de sécurité mis en place
par la nature pour protéger le système urinaire.

Maintenant, voici comment grandit sexuellement un garçon.


Avoir un phimosis à la naissance est normal, 98% des garçons ont cela.
À 4 ans seulement 50 % des petits garçons savent décalotter.
A 16 ans 13 % ont des difficultés à décalotter.
A 18 ans 10 % ont des difficultés à des degrés divers pour décalotter, cela va de la légère gêne pour
décalotter en érection (se sentir serré) à une impossibilité de décalotter au repos.

Pourtant, tous ces jeunes sont NORMAUX.

Tant que ces jeunes urinent normalement, il n'y à pas d'urgences !

Une posthectomie (circoncision) est un acte grave qui a des conséquences importantes
Il y a des conséquences sur la sexualité future de moins bonne qualité, mais également des séquelles
psychologiques graves avec notamment une perte de confiance envers les parents.

En résumé:

Tout jeune, le garçon a comme réflexe principalement d'étirer son prépuce vers l'extérieur du corps.
Ce faisant (c'est un geste agréable) il décolle les adhérences préputiales, le prépuce va acquérir
plus de mobilité en décollant petit à petit le prépuce du gland.
Tu peux favoriser ces gestes en le laissant dormir sans pantalon de pyjama.
Cela dure jusque 13 ans a peu près.

Avec l'adolescence sous la montée hormonale, la concentration en hormones sexuels dans le sang, il
va avoir plus envie de se caresser.
Les masturbations ont une action positive sur leur confiance en eux, une meilleure connaissance de
leur corps mais c'est aussi, la mise en route de la fonction sexuelle.
Seulement 6 % des jeunes se refusent des masturbations

Après avoir vécu une "pollution nocturne" (émission de sperme spontanée durant le sommeil, en fait
c'est le trop plein), il souhaitera comprendre ce qui lui est arrivé, et se manipulera, se masturbera
pour essayer de reproduire ce phénomène qu'est l'éjaculation et la bouffée de plaisir qui l'accompagne.

Les gestes qu'il va devoir reproduire, pour obtenir le réflexe de l'éjaculation est dans le sens
d'une contraction du prépuce vers le ventre , et là on se retrouve exactement dans les exercices de
dilatation du prépuce qui mène à un décarottage.

Il y a aussi le désir de penser à une partenaire qui donne envie de faire passer son gland "à travers
le prépuce".

C'est cela le développement normal, sans interventions d'adultes, sans prépuce abîmé et sans
complications.


Il y a des explications ici pour les bébés :

http://www.droitaucorps.com/decalottage-phimosis-bebe-prepuce

Il y a des explications ici pour les adolescents:

http://www.droitaucorps.com/phimosis-decalottage-garcon-adolescent

En cas de complications , toutes les méthodes douces , respectueuses de l'intégrité sexuelle sont
développées dans cette brochure .

A 13 ans Il y a déjà des demandes de jeunes pour apprendre toute les méthodes pour résorber leur
phimosis discrètement "en cachette de leur parents" parce qu'ils souhaitent eux mêmes "être aux
commandes de leur futur sexuel", et ne souhaitent pas se voir imposer une circoncision.

Le phimosis de l'enfant ou du jeune est un problème de sexologie et d'éducation sexuelle.