Chapitre précédent : 28. Coaching ratés




29. Self tests


On peut remplacer ces examens par l'apprentissage au garçon de self tests :
Autopalpation
:

Le parent peut aussi apprendre au jeune l'autopalpation des testicules tout comme se fait
l'autopalpation des seins pour les femmes.
Avantage, il peut se surveiller plus souvent.

Si il y a une anomalie, il faut consulter son médecin de famille.
Pas d'inquiétude : En cas d'intervention chirurgicale sur cette zone du corps, elle n'aura
aucun impact sur la sexualité, la sensibilité du sexe, la qualité de l'érection, l'éjaculation et
le plaisir que le sexe peut donner et donnera.


Cette vérification peut être réalisé dans le bain par les parents chez le jeune enfant parce que
le bain chaud dilate le scrotum et augmente la distance entre les testicules et le bas du
ventre favorisant le contrôle manuel de l'état des testicules.
Plus tard cette vérification se fera par le jeune lui-même à qui on aura appris les différents
tests et le « non impact sur la sexualité en cas d'intervention dans cette zone »

J'ai écris ce livre pour que le garçon puisse se débrouiller seul, je continue dans cette voie
Que vérifier :
Cryptorchidie :
Vérifier que les deux testicules sont bien descendue dans le petit sac en peau (le scrotum)
situé sous le ventre entre les jambes.
C’est plus facile de vérifier dans un bain, car l’eau chaude fait pendre plus bas les testicules,
et c’est très aisé de vérifier au toucher.
On vérifie si les testicules restent bien en place, si il n’y a pas de grosseurs supplémentaires
dans le scrotum (une masse bizarre par exemple entre les testicules) ; si les deux testicules
ont bien la même forme, la même grandeur, la même souplesse, l’état et la symétrie des
épididymes et des veines (les petits tuyaux qui remontent vers le ventre).

Au cas ou il y a une différence entre les testicules, une grosseur, une dureté sur un des
testicules, présence d’une masse suspecte dans le scrotum (sac à testicule).
Il faut absolument consulter.


Hydrocèle : Ce serait la présence d’un liquide dans le scrotum (le sac à testicules)
L’apparence est un gros sac à testicules.

L’explication proposée par le dr Beaugé:
La bourse est gonflée par du liquide, mais à l’intérieur on palpe un testicule qui n’est pas douloureux,
qui est mobile et de volume habituel. Ce n’est pas une urgence.
Ce liquide vient du ventre par le canal qui ne s’est pas bien resserré.
Le seul traitement est chirurgical pour supprimer l’éventuelle gêne.

Varicocèle : c'est une dilatation anormale des veines des testicules.

En résumé (pour les jeunes de 13 ans), une opération pour varicocèle ne risque jamais
d'abîmer les érections ni l’amplitude du plaisir sexuel.

L’explication en détail du dr Beaugé:

Le testicule dans le sac scrotal (les bourses) est en quelque sorte en dehors du corps, de
l’abdomen). Il y est relié par un cordon contenant : *Un ligament qui le retient et un muscle
(le crémaster) qui fait remonter le testicule sous la peau du ventre, quand on a froid, on a
peur, on a mal, ou encore quand on est très excité sexuellement. * une artère qui amène
du sang oxygéné à la glande, des veines qui ramènent le sang vers le cœur ;*le tuyau (cana
déférent) qui conduit les spermatozoïdes    vers la prostate et l’éjaculation.
La varicocèle c’est une varice donc une dilatation du réseau veineux.
Le sang dans les artères est poussé sous pression par la pompe cardiaque.
Le retour veineux est plus difficile car le sang doit remonter vers le cœur. Il y a donc dans
les veines des valvules qui empêchent le sang de redescendre vers le bas ? En cas de
dysfonctionnement de ce dispositif anti-retour , la veine subit trop de pression et se laisse
distendre ; la circulation sanguine dans le testicule est perturbée.

Le garçon va découvrir, dans la bourse, au dessus du testicule, une grosseur irrégulière,
parfois gênante et qui gonfle lors des efforts (lever de charge, musculation des abdominaux,
quinte de toux…).

La varicocèle n'apparaît que chez l’adolescent et l’adulte jeune.
Parfois, elle peut altérer, avec le temps, la fécondité.

Les veines spermatiques gauche et droite sont différentes : la droite est courte et rejoint
directement la veine cave en direction du cœur. La gauche, est plus longue et se jette
dans la veine rénale.

Si une opération est envisagée il existe deux techniques :
*Une petite ouverture au niveau du ventre, comme pour une appendicite mais à gauche,
et la veine est ligaturée à sa jonction de la veine rénale. Cette veine ne fonctionnera plus,
mais comme il existe de nombreuses veines dans le cordon le retour veineux se fera
comme il faut.
* depuis quelques années le radiologue conduit une petite sonde dans les veines et
dépose dans celle malade une sorte de petite éponge pour la boucher (embolisation).

Ces deux opérations ne peuvent en aucun cas léser les nerfs érecteurs et donc les
érections, comme les éjaculations ne sont pas perturbées.

D’ordinaire la varicocèle apparait du côté gauche et n’est pas inquiétante.
Plus rarement du côté droit et alors nécessite impérativement une consultation médicale

La torsion du testicule:

Cela fait très mal aux testicules, on peut être plié en deux de douleur, cela peut arriver entre
autre suite à un choc, une chute si la douleur reste continue et persiste, cela peut être une
torsion de testicule.
C’est une urgence médicale.

Explication proposée par le dr Beaugé:
Le testicule est mobile dans la bourse et il arrive qu’il puisse tourner exagérément, alors,
l’artère dans le cordon peut être tordue, empêchant le sang de passer nourrir le testicule.
Il risque alors de se nécroser (mourir).
La douleur est vive d’un seul côté et irradie dans le ventre.
Il convient de se rendre sans délais à l'hôpital, pour replacer le testicule (et détordre le cordon
(note de phimosis abc)).

Note du dr Beaugé concernant les douleurs aux testicules :
Beaucoup de jeunes gens pudiques (qui ont peur de se montrer nu) vont essayer de temporiser
une douleur située dans le scrotum, il vaut mieux consulter et ne pas trainer pour éviter de perdre
un testicule.

Le muscle crémaster fait remonter le testicule vers le ventre. C’est un phénomène normal
quand on a froid, mal au ventre, peur, ou quand on est près d’avoir un orgasme.

Contrôle par transluminescence :
On aussi peut facilement contrôler visuellement à travers le scrotum au moyen d'une
lampe de poche, C'est très facile et absolument sans danger.
On s'assied, on place une lampe de poche plate sous les testicules, on étend la peau du
scrotum sur le faisceau de lumière et, on peut comparer taille, couleur, anomalies des
testicules, contenu anormal éventuel présent dans le scrotum...

Puberté : Tu peux te contrôler aussi toi même ta puberté: tu regarde sur internet :
STADES DE TANNER images, tu pourra voir si tu es en avance ou en retard.

En premier lieux ce sont les testicules qui grossissent , elles distribueront une plus grande
quantité d’hormones sexuels dans le sang.
Grâce à cela,    tu auras plus de poils au sexe, sous les bras, et le pénis va s’allonger et
s’épaissir aussi. Tu vas avoir envie de te caresser le sexe et te masturber, c’est comme
cela.
Au repos la taille du pénis est variable suivant les individus.cela varie du simple au
quadruple. C’est cela qui donne le “syndrome des vestiaires”.( voir définition internet)
En érection, la grandeur du pénis est plus uniforme, il y a moins de différence.

Quelle profondeur a un sexe féminin ?
Au repos le sexe féminin à une profondeur moyenne de 8 cm et excitée il fera 12 cm de
moyenne.
On peut constater que la grosse majorité des hommes ont ce qu’il faut pour remplir
convenablement un vagin.

En cas de retard important de puberté tu peux consulter un médecin, il y a des traitements
légèrement dosés en hormones qui peuvent t’aider. Il y a des solutions.

Chapitre suivant : 30. Résorber un phimosis