Chapitre précédent : 33. Paraphimosis




34. L'aide de pommade.


18% des médecins généralistes Français en 2006 (consultation d'un travail de fin d'étude
d'archives médicales) connaissent l'usage de pommades ou crème à base de corticoïde pour
aider à résorber un phimosis.
50 % en 2013/2015

Cette pommade ou crème ne fonctionne pas si elle n'est pas accompagnée d'exercices de
kinésithérapie du prépuce du chapitre 32.
On devrait plutôt parler "d'éducation" ou de "mise en service du prépuce".
La pommade se place là ou se trouve le rétrécissement, la partie qu'il faut apprendre à
dilater.

Les principales marques qui ont été prescrites sont : Dermoval, Diprosone, Locoïd Betneval.
Dans le document d'information qui accompagne ces crèmes, nulle part on y voit l'utilisation
pour assouplir la peau pour un problème de phimosis.
Ni comment l'utiliser pour le phimosis.

Le jeune pensent alors que le médecin s'est trompé dans sa prescription.
Souvent le garçon aura trop peu d'explication, et finira par ...ne pas l'utiliser.
Toutefois, ces crèmes sont très efficaces et donnent de bons résultats si les personnes ont eu
de bonnes explications.
Ces crèmes ne sont disponible en France et en Belgique uniquement sur ordonnance d'un médecin.

Souvent, c'est pour un traitement de 1ou 2x (3 semaines)
2 applications par jour sur la face externe de la peau serrée du prépuce, l'anneau préputial.

Chapitre suivant : 35. L'aide des dilatateurs .