Chapitre précédent : 43. Influence de la masturbation sur le jeune




44. Comment se masturber et pourquoi l'expliquer :


Une masturbation s'effectue en général avec la main dominante sur le sexe.
On prend le pénis sur le corps de la verge et au niveau de la couronne du gland resté calotté.
On imprime des mouvements de coulissement de la peau du prépuce, de va et vient sur le pénis
identique à la trajectoire du pénis à l'intérieur du sexe féminin.
Pour s'entrainer à décalotter, certains mouvements peuvent mettre en contact l'orifice du prépuce
avec la surface du sommet du gland.
A un moment, viendra le réflexe éjaculatoire qui fera sortir le sperme en quelques jets saccadés,
5 à 8 jets de sperme espacés de 0,8 secondes.
Pourquoi l'expliquer, (cela peut paraître ridicule).

En fait certains jeunes se masturbent incorrectement en frottant l'urètre latéralement de
gauche à droite ou encore de haut en bas sur un tissus, tel qu'un gant de toilette, un essuie,
un mouchoir.
Après un certain temps de ce traitement, la peau de l'urètre est tellement abîmée, usée,
que le pénis est en sang, et, ces jeunes appellent au secours à minuit sur les forums en
panique.
Cette même forme de masturbation, mais avec le plat de l'intérieur de la main sur l'orifice
urétral s'appelle masturbation de la paume rose, et le risque de blessure par usure est
grand sans l'utilisation de lubrifiant.
Avec ces techniques inadaptées, il y a des douleurs à la miction, quand l'urine est en
contact avec la peau usée de l'orifice urétral.

Une des autres formes de masturbation inadaptée mais moins agressive est de se rouler
le pénis entre les paumes des mains, comme    " les indiens qui font du feu avec 2 bouts de
bois ".

Si le jeune se conditionne à se masturber et provoquer le réflexe éjaculatoire de ces
façons inadaptées et non naturelles, il lui sera impossible de jouir avec une partenaire lors
d'une relation sexuelle normale.
Il faudra qu "il alterne masturbation normale et sa méthode pour peu à peu se
reconditionner et surtout reconditionner le réflexe éjaculatoire dans un mouvement de
relation sexuelle naturelle.

Des jeunes complètement désemparés qui n'arrivent pas à la jouissance avec leur
partenaire pour cette raison, sur Internet, on en trouve régulièrement.