Chapitre précédent : 45. Questions réponses pour le jeune inquiet




46. Profil du circonciseur et de la victime


Je tiens à préciser que un bon médecin soigne et préserve l'intégrité physique de son
patient.


La médecine est comme tous les métiers, elle répond à une courbe gaussienne :
Il y a de très très bon médecins.
La grosse moyenne bons.
Il y a aussi de très mauvais, malheur à celui qui se fera soigner par eux.

Par prudence, il est toujours recommandé de voir plusieurs spécialistes avant de prendre
une décision aussi radicale qu'une mutilation ou l'amputation d'une partie du corps.


Pour un phimosis, Il y a 7 solutions distinctes, entre autre : on fait de la rééducation du
prépuce, par des exercices de kinésithérapie, on ampute pas!!

Concentré de centaines d'heures de recherches sur des témoignages de différents forums
de divers pays.

Après recherches, le profil type de ceux qui prônent les mutilations sexuelles masculines :

Homme, plutôt âgé, circoncis lui même.

Cela a déjà été évoqué sur plusieurs forum par d'autres internautes : la circoncision sur
des mineurs d'âge est la poule aux ½ufs d'or de certains urologues qui ne veulent pas
que les jeunes arrangent cela naturellement par eux mêmes, et ceci, avant qu'ils aient la
capacité de discernement, de renseignement et la capacité d'auto défense.

Celui qui circoncis a un comportement de commerçant : si ce n'est pas lui qui profite de la
démarche commerciale, ce sera un autre concurrent qui en profitera.

Il y a aussi une énorme animosité des circoncis envers ceux qui sont intact, cela se
remarque très fort sur les forums, et se justifie par "ce que l'on m'as fais subir, les autres
doivent le subir ".

De même pour l'urologue, le fait d'être circoncis donne chez ce médecin une altération de
l'importance fonctionnelle du prépuce, des différences de sensibilité du gland du à la
kératinisation, et de la perte de la bande striée du pénis équipée de corpuscules de
Meissner, (récepteurs sensoriels).
Une femme médecin ou un médecin circoncis n'a pas l'expérience de la capacité du
prépuce, en terme d'élasticité, de volume, de capacité mécanique ; un médecin ne vas
pas demander à un jeune de pouvoir jouer avec son sexe lorsqu'il urine pour en voir ses
possibilités, de plus il risque de lui faire mal.
Certains anciens médecins font des circoncisions complètes parce qu'ils ignorent les
différentes possibilités de plastie du prépuce comme entre autre celle de Duhammel.

Lors des forums, j'ai rencontré 2 internautes ayant un phimosis, qui ont consultés 3
urologues différents dans un délai court (ce qui est rare).
On ne peut pas en tirer des conclusions, mais deux urologues sur six ont proposés de
tenter une solution douce pour commencer, quatre sur six proposaient directement des
circoncisions totales voulant décourager sur des méthodes alternatives et des plasties
prépuciales, deux sur six ont déclaré que c'était sans espoir d'éviter la circoncision, et cela
sans examiner le sexe du client, quatre sur six ont prédit une vie sexuelle impossible ou
non satisfaisante.

Ces deux internautes ont résorbés leur phimosis eux-mêmes entre autre par méthode
d'auto kinésithérapie telle que décrite par le Dr Catherine Solano sur tasante.com

Chapitre suivant : 47. L'environnement de la victime idéale