Chapitre précédent : 56. Le chagrin d'amour




57. Le rapport fécondant


4 ans d'attente, avant notre premier enfant.
Pas beaucoup de spermatozoïdes dans le sperme dû à la nourriture, aux antibiotiques
contenus dans la viande, aux pesticides, au contact avec les Phtalates, aux produits
chimiques, au style de vie…


Une biopsie des testicules, vérification de l'épididyme... cela fait mal !! très mal,
(comme si l'on me donnait des coups de pieds sans arrêt dans mes testicules pendant
des heures) ils avaient oublié de me donner des antidouleurs !
Rien trouvé, vérification des trompes, des injections à mon épouse pour ovuler un jour précis ...

Quand on est amoureux, on fait l'amour face à face en missionnaire, ce qui permet de voir le
visage de l'être aimé, s'embrasser, se caresser et sucer les seins pendant la pénétration.
Mais si on regarde attentivement : les 2 pubis sont l'un contre l'autre et dans cette posture
le pénis est souvent de travers et n'est pas tout à fait au fond du vagin.
C'est la posture des câlins, des amoureux.

Ce que les médecins spécialisés de la procréation ne nous avaient pas dit :

La position la plus efficace pour ne pas gaspiller ses spermatozoïdes est la position en
levrette (doggy style, 4 pattes).
Elle est bien sûr moins romantique mais...

Il n'y a pas 2 mais qu'un seul pubis dans le chemin, la pénétration est nettement plus
profonde. Lors de l'éjaculation (contraction de 0,8 secondes entre jet de sperme) le rythme
de l'acte sexuel, de la pénétration augmente naturellement en jouissant à la cadence de
0,8 contraction des canaux éjaculateurs par seconde.
L'envie de se synchroniser avec chaque projection de sperme se fait naturellement .

On ressent le besoin d'être au fond de l'orifice vaginal à chaque éjaculation.
Le sperme est donc projeté synchronisé vers le fond du vagin, l'éjaculation se passe
en 4 à 8 projections de sperme, accompagnée d'une bouffée de plaisir

Voici une    explication du dr Michel Beaugé:

Le sperme est fabriqué en permanence au long de la vie à partir de la puberté.
Le fait d'éjaculer souvent par masturbation ou rapports sexuels ne peut pas avoir de
conséquences néfastes et en particulier sur la fécondité.

Les garçons sont fiers d'éjaculer puissamment et loin (éjaculation sthénique). En fait, au
cours d'un rapport le sperme est déposé au fond du vagin, même si c'est une éjaculation
baveuse, mais une partie de ce petit volume va s'écouler entre les cuisses de la femme
et sera donc perdue.

Pour éviter cet écoulement plusieurs techniques.

*un coussin sous les fesses de la femme empêchera le vagin de se vider.

* le partenaire restant dans le vagin quelques minutes va faire « bouchon » avec son
pénis. Comme pour les canidés et les félins !

* la    femme qui s'est mise à quatre pattes pour le rapport ; le fond du vagin est plus bas
que la vulve.

Le sperme ne pénètre pas dans l'utérus. Il y serait mal toléré. Les spermatozoïdes qui
nagent dans le sperme, rencontrent la glaire cervicale, mucus au niveau de l'orifice de
l'utérus, et vont nager, progresser dans cette glaire et peut être rencontrer un ovule.
Ce qui est utile à la fécondation, c'est que le sperme reste un temps suffisant au fond du
vagin pour que les spermatozoïdes aient le temps de migrer vers la glaire.