Chapitre précédent : 59. Des sites intéressants, pour plus de détails




60. Evaluation du stress post traumatique.


Ces autos évaluations permettent d'établir la nécessité ou pas de se faire aider par un
psychologue dans le cas par exemple, d'attouchements sexuels forcés avec douleurs et
souffrances par un médecin scolaire.

Le fait d'avoir été torturé sexuellement étant enfant ou jeune sans défense, aggrave
considérablement les dégâts psychologiques.

Dans le cadre d'un "traumatisme avéré " c'est la thérapie EMDR (Eye Movement
Desensitization and Reprocessing)
qui sera la plus efficace et la plus rapide.

Personnellement, je déconseillerais de prendre des médicaments contre la dépression,
car ils soignent les effets, mais ne traitent pas la source du traumatisme.
De plus ces médicaments risquent d'induire des effets de dépendances.
Il y a encore un autre problème : certaines professions demandent un taux de
concentration importantes. (travail avec réunion de crise, gestes professionnels de haute
précision...) Certains médicaments ne sont pas toujours compatibles.

L' EMDR va traiter les racines du mal et transférer le traumatisme de l'amygdale (siège
des émotions), vers une zone cognitive du cerveau (zone de réflexion).
Le traumatisme quitte l'émotionnel, pour être transféré dans une zone mieux gérable du
cerveau (zone relative qui transforme en mémoire simple de mauvaise expérience).

C'est cette saturation de l'amygdale qui rend le traumatisme aussi dévastateur et
dangereux pouvant provoquer un suicide.
Cette thérapie est aussi efficace pour les traumatismes (viol, accident, prise d'otage,
retour de mission de guerre...)

Sites de self tests d'évaluation du niveau de souffrances engendrée par le traumatisme :

http://www.traumaweb.org/content.asp?PageId=42&lang=Fr

http://www.info-trauma.org/flash/media-f/trousse_diagnostic_rapide.pdf

http://www.anxietycanada.ca/french/youth/pdf/TSPT.pdf

http://www.info-trauma.org/fr/