Chapitre précédent : 39. Prostate




40. Les complications : les fissures sur le prépuce.


Les plus courants vécus personnellement et expliqués ici :

Les mycoses
Le lichen scléreux atrophique
Parfois cela peut venir d'une allergie aux préservatifs à base de latex.

Quelques autres non expliquée ici et non vécue personnellement :
Syphilis, gale, maladies sexuellement transmissibles, maladies de la peau...

Les mycoses.
Cela fragilise la peau et également le prépuce qui est fort mis a contribution dans les
relations sexuelles.

Un cas classique :

Un abcès dentaire, visite chez le dentiste qui prescrit des antibiotiques, ensuite dès que
l'inflammation a disparue, le dentiste soigne la dent, mais il faut terminer la boite
d'antibiotiques.

Après 4 jours d'antibiotiques, apparitions de chatouillements, de rougeur sur le gland et le
prépuce, ce sont des développements de mycoses au sexe, que je refile à mon épouse,
puis mal au prépuce, ensuite devoir aller chez le pharmacien pour ma femme et moi.
Les deux partenaires doivent se traiter simultanément pour éviter des re contaminations
successives en cas de relations sexuelles.

Le pharmacien livre des crèmes anti-mycose comme le CANESTENE à mettre sur le
pénis, à l'intérieur de la cavité vaginale et sur la vulve.
Il existe aussi des pilules que l'on avale comme le SPORANOX, l'antimycosique est alors
distribué dans le sang.
Il existe aussi des gélules à placer dans le vagin.
Manger des yogourts permet de renforcer les défenses naturelles qui combattent les
mauvais effets des antibiotiques, renforcent les défenses naturelles et la flore.

Lorsque l'on prend certains antibiotiques, une partie de l'équilibre subtil de la flore
vaginale mais aussi au niveau du prépuce et du gland est détruite.
La place est laissée libre à un champignon qui lui supporte très bien ces antibiotiques : Il
s'étend car ce qui limitait sa prolifération (la flore sexuelle) est très abîmée
momentanément.
Le plus courant de ces champignons est le candida albicans.
Chez l'homme sans soins, il provoque ou peut provoquer des balanites (infection du
gland), et si il n'est pas traité peut générer, fabriquer ou re fabriquer un phimosis avec
toute les difficultés que cela comporte par la suite pour le résorber.
(Souvent les urologues proposent une circoncision en cas de balanites à répétition).

Lorsque on vous prescrit des antibiotiques, si cela vous est déjà arrivé (des mycoses)
prévenez le médecin que les antibiotiques vous donnent des mycoses aux parties
génitales.
Il vous prescrira alors soit un autre antibiotique soit il donnera un médicament
complémentaire à prendre dont la fonction est de limiter la prolifération anarchique du
candida albicans.

A quoi ressemble une mycose ?
Souvent on transmet rapidement les mycoses à sa partenaire qui a la vulve qui devient
rouge vif (au lieu de rose) le vagin également.
Des relations sexuelles qui apaisent le chatouillement intérieur puis douleurs au
frottement des sexes.
Un gland, et un prépuce rouge écarlate boursouflé, cela chatouille et fait mal à la fois.
Parfois en plus des petits boutons blancs.
La peau de couleur rouge, le prépuce qui se fragilise perd de sa résistance, sa souplesse
et rétréci, se resserre.

Qu'est ce que les mycoses aiment pour se développer : de la chaleur, mais surtout de
l'humidité, le noir ou la pénombre, certains vêtements synthétiques.

Qu'est ce que les mycoses détestent et les affaiblis :
Avoir le sexe décalotté, bien séché, à l'air libre et à la lumière.

La sonnette d'alarme pour commencer une procédure "anti LSA " ou "anti fissures " (rester
décalotté 24 heures sur 24) serait dès que l'on ressent des difficultés à décalotter, il faut
rester continuellement décalotté.
Il va de soi qu'une bonne hygiène des organes sexuels et bien les sécher est important.

Les mycoses sont plus souvent présentes chez les diabétiques, les immunodéficients, les
utilisateurs d'antibiotiques...
Un immunodéficient momentané peut être aussi simplement une personne qui sort d'une
grippe.

Il suffit pour éviter tout cela, le temps de résorber et de mettre sous contrôle le
développement anarchique des mycoses :
De traiter ces mycoses sans tarder (médicaments, pommades... alimentation qui renforce
les défenses naturelles)
Avoir une bonne hygiène et bien sécher le sexe (après l'avoir lavé).
Vivre temporairement jusqu'à disparition des mycoses avec la procédure "anti LSA ou anti
fissures " : (rester décalotté 24 heures sur 24).

Chapitre suivant : 41. Le phimosis chez les diabétiques :